Tendances marketing : les incontournables

Le marketing est un monde qui évolue rapidement! Il peut être difficile de suivre chaque changement, c’est pourquoi nous vous proposons un dossier sur 5 tendances lourdes qui ont fait leur place et qui sont actuellement prépondérantes en communication marketing, en web et en commerce électronique. Vous pouvez lire l’article de manière continue ou naviguer parmi les sujets qui piquent votre curiosité!

 

1-La marque engagée

2-L'expérience et l'interactivité avant tout

3-L'évolution du marketing de contenu

4-L'analyse de données et la prédiction

5-Le commerce électronique en pleine transformation

 


 

1- La marque engagée

Les gens sont maintenant de plus en plus conscientisés à l’impact de chacun de leurs gestes sur leur corps, la société et l’environnement. On favorise l’achat local, le biologique, l’équitable, le « santé », l’écologique, le naturel et bien d’autres. Plusieurs personnes voient l’achat comme étant une manière de donner leur opinion et de faire une action en lien avec leurs valeurs personnelles et ce qu’elles valorisent.

Cela étant dit, les marques doivent constamment se réinventer afin de démontrer concrètement à leurs clients qu’ils sont aussi responsables qu’eux. Beaucoup de personnes achètent une marque pour l’image qu’elle véhicule, ils ne voudront donc pas être associés à une marque qui va à l’encontre de leurs valeurs personnelles. 

Les marques engagées, par exemple celles qui plantent des arbres pour chaque achat ou encore celles qui sont faites 100 % naturellement, sans procédés chimiques ou nocifs pour la planète, ont la cote.


Avoir une marque engagée est une grande valeur ajoutée et cela constitue un élément de différenciation important dans un marché toujours plus concurrentiel où une guerre de prix a lieu. Votre marque vit notamment à travers le contenu que vous créez et partagez et c’est beaucoup par ce moyen que vous pourrez vous forger une identité forte et engagée. 

Les cosmétiques Lush sont faits à la main, le plus souvent avec des produits naturels.
Source : lush.ca

Les réseaux sociaux sont très impliqués dans le phénomène, car c’est souvent par ces médias que les gens affichent aux autres leurs goûts, intérêts et valeurs personnelles (en « instagrammant » des produits ou en se « tagguant » dans un restaurant végétalien, par exemple). Ces plateformes sont donc aussi un bon endroit où faire connaître sa marque.

Toutes les marques peuvent s’engager envers une cause, que ce soit par des petits gestes ou des implications de plus grande envergure. Au besoin, communiquez avec un expert marketing qui pourra vous aider à mettre en place diverses actions et à les faire connaître.

Les skis de la compagnie québécoise Raccoon sont faits de bois d’érable du Québec. De plus, un arbre est planté pour chaque paire de skis vendue. Source : Le grand déclic - Raccoon Skis

 


  

2- L'expérience et l'interactivité avant tout

De nos jours, presque tout se passe en ligne. Nous sommes constamment connectés et bombardés d’information. Parmi tout ce « bruit » communicationnel, une bonne façon de rejoindre le consommateur est d’interagir avec lui.

Il y a une multiplication des opportunités de placement publicitaire et des points de contacts possibles. Par exemple, les filtres Snapchat font fureur au point que Facebook Messenger les a adoptés et les stories, aussi en provenance de Snapchat, se retrouvent maintenant dans Instagram. Ces deux fonctionnalités nécessitent une interaction de la part de l’internaute pour fonctionner et lui offrent une expérience qui se distingue des publicités standards.

Les publicités natives créent également davantage d’interactivité avec les cibles visées, car elles s’intègrent aux contenus consultés par l’internaute et elles sont présentées selon ses goûts actuels. Par exemple, une personne qui suit plusieurs pages Instagram de vêtements de sport a plus de chances de voir dans son fil d’actualité des publicités en lien avec ces derniers.

 

La personnalisation : la clé de l’expérience client

La personnalisation s’applique en effet de plus en plus à de nombreuses facettes de l’expérience web : infolettres, publicités ciblées sur les réseaux sociaux, reciblage, propositions en lien avec les achats précédents, etc. Il est devenu important de communiquer fréquemment, et surtout pertinemment, avec le consommateur pour s’adapter à ses besoins et à son processus d’achat. De cette manière on démontre une véritable compréhension de ses besoins et on lui offre des propositions personnalisées qui seront le déclic nécessaire pour le mettre en confiance, lui faire valoir notre intérêt à le satisfaire et le faire progresser vers l’action convoitée.

La marque québécoise de t-shirts Poches & Fils en est un excellent exemple. Elle propose des
t-shirts très simples mais dont la particularité se trouve dans la poche qui figure sur le chandail.

Celle-ci est personnalisable et dans le but de créer de nouvelles poches ou de trouver des noms à ses nouveaux modèles, la marque demande souvent l’avis de ses fans Facebook. Cela crée une grande interactivité et un énorme taux d’engagement envers les publications. On peut ainsi également mieux connaître les préférences du public cible.

 

 

Bref, il ne faut plus offrir seulement se contenter d’offrir des produits, mais il faut créer une expérience qui se démarque et qui deviendra la raison pour laquelle votre marque est appréciée des consommateurs. C’est aussi cette expérience qu’ils partageront avec leurs pairs (sur les médias sociaux par exemple).

 


  

3- L'évolution du marketing de contenu

Le marketing de contenu est une tendance toujours bien présente, mais en évolution. En effet, beaucoup d’entreprises investissent dorénavant en marketing de contenu et on prévoit une croissance continue de cette tendance en 2017. On crée ainsi continuellement une importante quantité de contenus pour l’internaute. Pour que notre stratégie ait du succès il faut donc s’adapter et suivre quelques recommandations :

 


Produire des contenus uniques et originaux qui se distinguent;

 


Connaître sa cible et produire des contenus pour ELLE (et non soi!);

 


Créer des contenus courts et rapides à consulter sur les plateformes mobiles;

 


Respecter une ligne éditoriale afin d’établir une relation avec le lecteur, se bâtir une identité forte et une personnalité de marque distinctive;

 


Analyser les données afin de connaître ce qui fonctionne bien et ce qui fonctionne moins bien puis adapter ses contenus en fonction des résultats observés;

 


Produire des contenus visuels et des vidéos (plus de 2,78 millions de vidéos ont été vues chaque jour en 2016 et on prévoit qu’en 2017 près de 75 % du trafic sur le web et les médias sociaux proviendra des contenus vidéos[5]). Les vidéos en direct (live streaming) ont particulièrement la cote;

 


Favoriser le storytelling qui permet de créer un univers propre à la marque et de rejoindre plus facilement le consommateur (il ne désire pas une publicité, mais plutôt un contenu intéressant et qui lui apporte un plus par rapport aux autres marques).

 

 


 

4- L'analyse de données et la prédiction 

Les analyses prédictives sont de plus en plus nécessaires dans un contexte où l’offre est grandissante et très évolutive.

Une grande quantité de données est désormais disponible et il faut prendre les moyens pour en faire ressortir les tendances importantes qui permettront à l’entreprise de mieux comprendre, cibler et satisfaire ses clients. Il est nécessaire d’analyser constamment les données que l’on récolte au point d’éventuellement pouvoir prévoir le comportement du consommateur et lui apporter ce qu’il désire avant même qu’il n’y ai pensé.

Cette manière de faire permet aussi d’évaluer ce qui suscite de l’intérêt et ce qui ne fonctionne pas et d’ensuite ajuster son offre selon les résultats positifs. Plusieurs marques souhaitent obtenir des résultats rapidement (court terme), mais dans certains cas on gagnerait à observer les résultats à plus long terme afin d’obtenir un plus grand échantillon. On obtient ainsi davantage de résultats qui seront également plus représentatifs de la cible.

Somme toute, une stratégie marketing qui n’est jamais analysée n’aura pas un succès optimal, car tout change très rapidement! Il faut prendre le temps de déterminer ce qui fonctionne et ce qui va moins bien, puis ajuster le tir.

À faire

  • Rapports mensuels (médias sociaux, publicités, infolettres, etc.) afin d’évaluer la pertinence et l’efficacité des actions qui ont été posées;
  • Visiter fréquemment sa base de données et segmenter les informations qui s’y trouvent en fonction de ses objectifs;
  • Consulter son Google Analytics fréquemment et effectuer des comparaisons avec les semaines ou les mois précédents;
  • Établir quelles données cruciales sont manquantes et prendre les moyens pour les obtenir.
  • Calculer son ROI selon chacun des objectifs de conversion : mettre une valeur sur une action (ex. une infolettre), puis diviser le montant investi selon la conversion réalisée (ex. clics sur un lien de l’infolettre). Par exemple, un investissement de 400 $ pour une infolettre qui aurait rapporté 1 000 clics aurait une valeur de 0,40 $ par conversion.

 


  

5- Le commerce électronique en pleine transformation

Pour les entreprises B2C, le commerce électronique est un véritable incontournable. Il faut être présent là où les consommateurs sont et le web est un endroit de prédilection. Le commerce en ligne va maintenant même jusqu’à influencer et modifier l’expérience en magasin.

 

BOUTIQUES ÉPHÉMÈRES ET SURFACES RÉDUITES

On retrouve de plus en plus de pop-up shops (boutiques éphémères) et les magasins se transforment pour mieux intégrer le magasinage en ligne.

Les kiosques ou mini boutiques physiques diminuent le risque et l’incertitude, des barrières importantes au commerce en ligne. Plusieurs personnes ont besoin d’essayer, de toucher et de voir le produit réel avant de l’acheter. On modifie également la logistique pour permettre le dépôt en magasin des articles achetés en ligne, faciliter les retours, ajuster les stocks en fonction de la demande, accélérer la livraison et en limiter, voire éliminer, les frais, etc.

 


La lunetterie montréalaise BonLook ne vend qu’en ligne. Elle permet toutefois aux clients d’essayer les montures dans différents points de services, parfois un simple kiosque ou dans de petites boutiques branchées (aussi peu que 325 pi2) décorées par des designers québécois. Source : bonlook.com

 

Un service interactif et adapté pour les achats en ligne

L’expérience en ligne est de plus en plus interactive, de sorte que l’on propose plusieurs options pour trouver le produit qui convient parfaitement. Par exemple, BonLook, la marque montréalaise mentionnée ci-haut, offre l’essayage virtuel de lunettes en ligne grâce à une webcam ou une photo. De nombreuses marques offrent déjà aussi cette option et elle devient de plus en plus incontournable pour créer davantage de ventes en ligne.


Source : bonlook.com


Recommandations et évaluations des pairs : un essentiel

Les recommandations de produits connexes sont toujours d’actualité et on voit aussi de plus en plus d’outils d’évaluation des produits, puisque consulter les recommandations des autres clients est une étape primordiale dans le processus d’achat du consommateur.

L’outil d’évaluation de produits de dynamiteclothing.com permet aux clientes d’indiquer si la taille indiquée correspond bien à ce qu’elles désiraient. Elles peuvent donner une note sur 5 au produit et rédiger un commentaire personnel. L’outil permet même d’ajouter des photos pour montrer l’ajustement du vêtement sur soi. Source : dynamiteclothing.com

Les chatbots (ou robots conversationnels en français) et l’intelligence artificielle sont aussi au rendez-vous pour répondre aux questions de l’internaute en temps réel et ainsi lui offrir un service à la clientèle 24 h sur 24, 7 jours sur 7, étant donné que les achats en ligne peuvent être faits à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit.

« L’impact potentiel du chatbot sur le commerce électronique? Le panier moyen est de 5 % à 30 % plus élevé pour les utilisateurs du live chat. Le taux de conversion des acheteurs est de 5 à 10 fois plus élevé à la suite d’une séance de clavardage. »[1]  

 

Interactions en temps réel, en magasin

L’expérience en magasin devient elle aussi de plus en plus interactive, notamment avec l’arrivée des applications qui permettent de comparer les prix ainsi que les offres spéciales nécessitant l’utilisation de son téléphone. Par exemple, chez H&M, on peut voir dans les cabines d’essayage un autocollant apposé dans le miroir qui annonce un rabais de 15 % sur son achat, si on s’abonne à l’infolettre en textant un code à un numéro donné.

Non seulement on peut ainsi faciliter les achats, mais on récolte des informations importantes sur le consommateur (adresse courriel, numéro de téléphone, heures et jours où il est en magasin, achats effectués, etc.). Certaines marques développent aussi des applications qui assistent le client lorsqu’il se trouve en magasin, de sorte à interagir avec lui en temps réel et lui proposer des offres adaptées à ses besoins (où trouver le produit désiré, couleurs disponibles, produits connexes, quantités en stock, etc.).

 

En conclusion, le marketing évolue sans cesse en raison des changements technologiques, mais surtout en fonction des besoins et des préférences des consommateurs. L'important, c'est donc de demeurer à l'écoute de sa clientèle et d'ajuster son approche en fonction de ce qu'elle nous communique. Encore des questions? Notre équipe sera heureuse de vous aider à y répondre et de vous guider vers les solutions les plus appropriées pour votre entreprise.

 

Sources

 

1. ABSOLUNET. 10 tendances e-commerce pour 2017, http://10tendancesecommerce.com/.

2. FORBES. The Top 10 Trends Driving Marketing In 2017, http://www.forbes.com/sites/danielnewman/2016/10/18/the-top-10-trends-driving-marketing-in-2017.

3. INFOPRESSE. 10 tendances marketing à surveiller en 2017, http://www.infopresse.com/dossier/2017/1/10/tendances-2017.

4. ISARTA INFOS. Tendances en marketing et communications : que nous réserve 2017? http://isarta.com/infos/?p=35037.

5. ISARTA INFOS. Marketing de contenus : 10 tendances à surveiller en 2017, http://isarta.com/infos/?p=35032.

6. MARKETING PROFS. Five Ways B2B Marketing Will Change in 2017: All Roads Lead to Marketing Performance Management, https://www.marketingprofs.com/articles/2017/31369/five-ways-b2b-marketing-will-change-in-2017-all-roads-lead-to-marketing-performance-management.